Ma dernière chronique de l’année. 5 livres que je n’avais pas eu le temps de chroniquer en 2011. Et qui le meritait amplement!

Dans les montagnes des livres qui s’entassesnt sur nos bureaux en chaque rentrée littéraire, il y a certains qu’on regarde, aime bien, pose et oublie dans un coin d’etagere. C’est le cas de ces cinq là, tous sortis cette automne, tous aimés et tous oubliés quelque part. Ma dernière chronique de l’année est donc pour eux:

  • Ce qu’il n’ont pas pu nous prendre, de Ruta Sepetys, éditions Gallimard
  • L’Insolente de Kaboul, de Chékéba Hachemi, éditions Anne Carrière
  • La fille de nos rêves, Budhadeva Bose, Presses de la Cité
  • Elvire et Jeremy, de Pierre de Vilno, EHO
  • Vinc, Stéphane Nolhart, editions Notari

 

5 livres a lire par Aïda Valceanu par pat85000

Ce contenu a été publié dans Chroniques livres, Littérature générale, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Comments Closed

Les commentaires sont fermés.